L’accouchement (partie 1)

Ca a commencé par une envie de pipi le 2 Novembre a minuit et demie.

Je me suis levée au radar en n’ouvrant qu’un œil et en me disant que j’allais vite me recoucher.
Mais Hulkette en avait décidé autrement, et se manifesta par un gros splash qui a ruiné mon parquet.

Pourtant son papa lui avait dit avant de partir au travail (de nuit) « mon bébé tu vient pas ce soir hein parce que c’est jour férié et ça va être le bazar au boulot ».

Faut croire qu’elle avait l’esprit de contradiction.

Là mon premier réflexe en regardant l’eau inonder mes chaussettes (et mon parquet) ça a été d’enlever mes boules quiès. Bah oui parce que voir la cascade d’eau ne suffisait pas, il fallait que je l’entende aussi pour bien imprimer l’idée (je rappelle que j’avais un peu la tête dans le pâté vu que je venais de me réveiller).

Pendant toute la fin de grossesse je me demandais si j’allais être capable de reconnaître les signes annonçant le grand final, eh bien là pas de doutes possibles.

J’ai donc appelé zhom pour qu’il revienne du travail, je suis tombée sur sa messagerie. [GRRR]

Du coup j’ai appelé un de ses collègues, qui pour le coup a bien paniqué (surtout quand je lui ai dit que j’avais perdu les eaux) et a couru prévenir mon chéri.

Pendant ce temps je manque me vautrer dans la flaque que j’ai laissée dans le couloir en allant aux toilettes (en mode limace), je rigole et bizarrement ne stresse pas du tout face a ce qui m’attends.
Les eaux continuent de couler (d’ailleurs c’est impressionnant la quantité que l’on perd).

5 minutes et 3 serviettes de bain plus tard l’homme arrive en trombe, attrape mes valises les charges dans la voiture, me demande ce que je fait (j’éponge le sol, tu vois pas que c’est tout trempé partout??), me dit d’arrêter (bah non c’est dégueulasse).

Je lui dit alors que dans son empressement il a également chargé mes fringues dans la voiture et que je me voit moyen y aller en l’état (débardeur + culotte et grosse serviette de bain coincée entre les cuisses [Glam power]).

Il retourne les prendre, je m’habille et on part (après que j’ai recouvert mon siège passager d’un sac poubelle et d’une autre serviette de toilette, manquerait plus que je ruine le siège de MA voiture [remarque pour moi même: bizarrement l’homme a directement choisi ma voiture pour y aller ^^].)

Une vingtaine de minutes plus tard on arrive à l’hôpital, chéri me dépose devant l’entrée des urgences d’où sortent deux policiers, je les saluent et me bouge avec élégance jusqu’à l’intérieur (comprendre : j’ai l’air d’une grosse dinde avec ma serviette de bain énorme entre les cuisses, le gros bidon qui pointe, et ma démarche de cowboy).
Une infirmière des urgences me tient la porte et me demande qui je suis, je lui dit et précise qu’on a appelé pour prévenir et qu’on est attendus. Elle voit la voiture de mon homme garée devant le portail de leurs garage (celui ou ils rangent les ambulances je suppose) qui se met à s’ouvrir et me demande, surprise, si il compte la rentrer, je lui dit que non qu’il va aller la garer sur le parking.
Elle me demande de m’asseoir en attendant que la dame de la maternité vienne me chercher

Chéri arrive, la dame aussi.

On marche dans l’hôpital pour aller du coté de la maternité.
L’aide soignante me dit que je n’ai pas l’air d’être en travail, je lui réponds que j’ai perdu les eaux, elle me réponds que l’un n’exclue pas l’autre (je comprends rien, il est 1h30 du matin mon cerveau n’est pas encore réveillé ihih).

La SF (Sage Femme) arrive (je la connais je l’ai déjà vu une fois elle est sympas), elle m’ausculte je ne suis ouverte qu’a un doigt, et le monito ne montre pas de contractions régulières (je ne la contredis pas, car moi même je ne sens rien du tout).
On me garde quand même vu que la poche est rompue, ce dont elle doutait malgré mes affirmations mais son test est plus que positif.

On nous installe dans une chambre, Hulkette a 24h pour se décider à sortir et lancer le travail, après quoi ils feront ce qu’il faut pour l’y aider.

[Suite au prochain épisode]

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *