C’était la dernière séance (rééducation du périnée mode d’emploi)

 
IMG_0511.JPG
 
La lumière revient déjà,
Et le film est terminé,
Je relève mon strapontin,
J’ai une envie de pleurer,
C’était la dernière séance,
Et le rideau sur l’écran est tombé,
Bye bye la sonde endovaginale,
Et les doigts de la kiné, kinééééé.
Oula Nini sors de mon cerveau ( petit poke au passage)
IMG_0512.JPG
 
 
Je t’avais déjà dit dans cet article à quel point il est important de faire sa rééducation du périnée après un accouchement.
 
Cependant je me dit que peut être que tu te demandes a quelle sauce tu vas être mangée:

Donc j’ai décidé de partager ça avec toi 😉

 
Alors voilà tu as deux écoles dans ce domaine:
 
les manuels et les pas manuels (quelle originalité n’est-ce pas)
 
Ici je suis tombée sur une kiné qui fait un mix des deux (Pompedup !!!)
 
En gros pendant les toutes premières séances on a fait ça manuellement le temps de prendre conscience de ce qu’est le périnée (c’est quoi cette bête là ??)
 
Puis on est passé a la partie électronique.
 
Pour ce faire on te fais cadeau (merci la sécu) d’une sonde endovaginale.
 
Le concept est assez simple tu es reliée a l’ordinateur sur l’écran duquel tu as un bonhomme.
 
Plus tu contractes, plus le bonhomme monte et inversement.
 
En gros c’est un genre de Pacman.
 
En un peu moins rigolo j’avoue (déjà y’a pas les petits fantômes et en plus pour y jouer on t’enfile un machin dans la CENSUREE )
 
 
 
IMG_0510.PNG
Ensuite, vu que tu as droit à 10 séances, si tu as un périnée de compèt’ (comme le mien)
 
Tu passeras à la rééducation abdominale.
 
Et ça c’est un peu la cerise sur le flan qui te sert de ventre post accouchement vois-tu.
 
La kiné t’apprendras qu’il ne faut pas faire les abdos comme on le voit partout (tu sais les relevés de buste), parce que ça pousse tes organes vers le bas contre ton périnée (qui a déjà suffisamment gobé quand tu as démoulé le petit dernier)
Attention madame, on a dit qu’il ne fallait plus JAMAIS faire ça tu vois parce que sinon tu vas finir par te pisser dessus et ça gâcherait tout le glam de ton ventre plat.
 
Elle t’apprendra donc à faire des abdominaux hypopressifs, aussi appelés abdominaux de la grosse larve.
 
En gros tu es sur le dos, les genoux un peux relevé et les pieds qui touchent le sol.
Tu inspire en gonflant ton ventre et expire en le rentrant au max, pour faire ressortir ta cage thoracique.
Tu bloques jusqu’au moment ou tu sens que tu deviens bleu (bon normalement tu t’arrêtes au bout de 10 sec mais étant asthmatique ça a pas été trop ça), et tu relâches et reprends ton inspiration.
Et ainsi de suite.
 
Bon après il existe des variantes si vraiment ça t’intéresse demande moi je t’expliquerais 😉
 

Après plusieurs séances pour moi c’est enfin fini et je dois t’avouer que je me sens quand même un peu:
IMG_0513.JPG

Libérée Délivrée !!
 
Mais bon franchement ce n’est rien d’insurmontable.
 
D’ailleurs en partant je lui ai même dit, à la kiné, qu’on se revoyait au prochain.
 
J’ai cru voir ses yeux briller je crois qu’elle retenait ses larmes de joies.
 
Pour te faire plaisirs voici la petite chanson que j’avais en tête sur le chemin du retour de ma dernière séance:
 
 
 
En vrai j’ai cet article en tête depuis fin Août, mais que veux tu l’organisation ça ne s’invente pas mdr.
 
 
#callmestardupérinée
Rendez-vous sur Hellocoton !

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *