L’ombre d’une autre

Elle aurait sûrement réussi dans la vie, médecin ou avocate à coup sur.

Elle aurait un mari génial, beau, intelligent, bricoleur, fidèle.
Des enfants magnifique, un garçon et une fille peut-être même des jumeaux.
Ils seraient à l’image de leurs papa et leurs maman beaux drôles etc…
Elle vivrait sûrement dans une magnifique maison en banlieue d’une grande ville, peut être même que ce serait son mari qui l’aurait dessinée ( il serait sûrement architecte).
Elle serait sûrement une nana extra, le genre de fille que toutes les autres rêvent d’avoir pour copine.
Alors c’est certain que je ne suis pas a sa hauteur, d’ailleurs même avec tout les efforts du monde je ne pourrais pas l’être.
C’est pas faute d’essayer.
J’ai un bon métier ( bon comptable ok mais au moins j’ai un taf)
J’ai un « presque » mari super ( beau, intelligent, bricoleur, et fidèle ( ou du moins, je lui souhaite sinon je lui coupe le SGEG hummmm pardon je reprend)).
J’ai une petite fille du tonnerre:
– intelligente ( je vous ais dit qu’elle disais « chien » ?)
– artiste ( elle chante bateau sur l’eau remarquablement bien et je dit ça en toute objectivité )
– sportive ( elle dansait avant de marcher )
– trop belle ( encore une fois je suis méga objective) 
On a une maison à nous ( enfin un jour elle le sera, pour l’instant elle est a la banque).
En bref j’ai pas trop mal réussi ma vie.
Mais tout ça, ça ne compte pas .
Car tout ça ce n’est rien comparé à elle.
Miss parfaite dans toute sa splendeur me vole toujours la première place du podium.
Et cela même si elle n’existe que dans les rêves de ma mère.
En fait même à 26 ans je continue de vivre dans l’ombre d’un bébé fantôme de 18 mois.
Mais je crois qu’il vaut mieux laisser tomber, le niveau est bien trop haut.
Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *