L’abandon …

On aurait pu te laisser sur le bord de la route quelque part dans un coin reculé ou personne n’aurait pu nous voir faire. Il faut dire que tu devenais de plus en plus encombrante. Tu étais vieille et un peu estropiée on ne va pas se mentir. Tu prenais de la place pour rien … La suite, la suite !!!